Accueil
The Family 
Le Somerset
Suite.. 
Les Pandas
Délires
  Moi ...
Mes liens
La Corse
Prapoutel
Bidouilles
La Chapelle Guyencourt
 
 
 
   

Villequier  Aumont commune de Genlis ...

 

    Genlis ...

    Avant que 1a voie dite rapide permette aux voyageurs de gagner Saint-Quentin, les automobilistes se rendant dans cette ville et passant par Chauny apercevaient sur leur gauche un petit village du nom de

     Villequier Aumont. 
    Ce petit village porte aussi le

     nom de Genlis ou demeure les ruines

    d'un château ainsi qu'une abbaye ,

    une chapelle et de nombreux étangs

    poissonneux.  Cette commune ne porte en effet le nom Villequier Aumont que depuis un peu plus de deux cents ans. C'est en 1775, trois ans après l'installation du maréchal Duc d'Aumont que le curé mentionne pour la première fois le nom de Villequier Aumont. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant la Révolution, le pays retrouva ,pour peu de temps, le nom de Genlis avant de le perdre définitivement ,par une ordonnance royale de Louis XVIII le 6 juillet 1814.

 
               
                Les Origines du château 
                 
    Jusqu'où faut-il remonter dans le temps pour trouver un château ? 
    Les Normands ,les fameux Vikings qui ont suivi le cours de I'Oise, dévastant et pillant tout sur leur passage. auraient attaqué et , peut être détruit, le premier château. 

    Il faut donc remonter avant l'an 900 puisque les invasions de ces trop célèbres guerriers ,venu de Scandinavie se sont arrêté en principe en 911 , à la suite du traité de Saint Clair sur Epte, 
    Signé entre le roi Charles III, dit le Simple et Rollon , le chef normand de cette époque. 

    Ensuite, ce sont probablement les attaques continuelles et trop faciles des envahisseurs qui ont décidés de l'emplacement du château féodal à cette époque 
    Celui-ci a été construit plus au nord , au milieu des marécages. Qui ont permis de faire une double ceinture de canaux, de douze à quatorze hectares pour le protéger. 

    Les occupants des premiers châteaux avaient rapidement constaté que les remparts étalent trop accessibles par la plaine et que les hommes d'armes avaient quelques difficultés a contrôler la circulation dans le bas de la vallée. Des chroniques et des gravures anciennes permettent de se faire une idée du château tel qu'il a été construit au Xllè siècle par Rogeron Foulques, Seigneur de Genlis, entre 1150 et 1152, ce qui semble bien court pour une construction de cette Importance. 

    En 1307, Aubert III de Hangest fait reconstruire de fond en comble l'édifice que son père 
    Aubert III de Hangar a déjà remanié en 1291. 
    A cette époque, le château élevait sa robuste construction sur des pieux de bois enfoncés par battage dans le marécage. Pour y accéder, on franchissait les douves par deux ponts-levis, Derrière ces deux portes, se trouvait une immense cour bordée de trois corps de bâtiments. 

    Aux quatre angles du château, s'élevaient d'énormes tours coiffées d'une toiture en cône, appelés poivrières. 
    Pour surveiller le nord, d'où venaient la plupart des invasions, ainsi que pour protéger l'ensemble, une autre tour se dressait sur une hauteur. Le château pouvait, dit-on, contenir une garnison de trois cents hommes en armes. 

    Petit a petit, le château de cette période féodale s'est modernisé et s'est débarrassé de son appareil militaire pour devenir une superbe demeure seigneuriale. 
    En juillet 1653 d'immenses dévastations sont commises par les soldats du Prince de Condé. 
    Les ravages sont tels que la terre demeure inculte pendant plusieurs années, provoquant la disette et une affreuse misère. 
    Malgré les divers changements et restaurations, le château a conservé, jusqu'à la Révolution, un caractère de demeure féodale. 

 
 
 
                Le dernier château 
                 

    Le dernier édifice a été reconstruit sur l'emplacement de l'un des premiers châteaux. 
    Il est bâti par les filles du maréchal d'Amont, les dames Constance et Agîsé d'Amont, 
    mariées toutes deux à Messieurs les comtes de Saint-Aldegonde frères, et Henriette d'Amont. 

    En 1885, son vaste parc ,ses magnifiques pièces d'eau, ses parterres et ses bosquets en font une des propriétés les plus agréables des environs de Chauny Sans compter que les bois, où on pratiquait la vénerie, étaient très étendus, et les étangs poissonneux. Ils nécessitaient d'ailleurs des bassins d'alevinage et de nombreux gardes pêche. 

    La vente du poisson au moment du carême et le jour de la grande pèche, la veille du Vendredi Saint, constituait un beau revenu pour les propriétaires du château. 

    Celui-ci était encore debout quand, en 1917,lors du repli des armées allemandes sur la ligne 
    Hidenbourg, tout a sauté a la dynamite ............Il ne reste aujourd'hui que quelques ruines. 

     

     

     

    Quelques photographies de la petite chapelle Guyencourt qui à été rénové  par des bénévoles en 1998  Cliquez ici

     

     

     

     

     

 

                 
Le conseil municipal souhaite les conserver car elles représentent toute une page d'histoire de Villequier Aumont ... ou de Genlis.